Accueil » 75-2 ( 2020) » L’économie morale des rémunérations : une comparaison France-Québec des rhétoriques de justice salariale d’enseignants

L’économie morale des rémunérations : une comparaison France-Québec des rhétoriques de justice salariale d’enseignants

Stéphane Moulin

Résumé

Cet article propose un cadre théorique pluraliste d’analyse de l’économie morale des rémunérations afin d’examiner les jugements de justice salariale que portent les enseignants québécois et français. La question générale de recherche est la suivante : Quelles sont les rhétoriques mobilisées pour justifier des avantages salariaux et pour dénoncer des injustices?

Théoriquement, nous proposons un cadre d’analyse selon lequel les acteurs construisent des rhétoriques de justice en combinant quatre normes particulières (droits, besoins, investissements et marché) à deux principes premiers (égalité et différenciation). Notre cadre permet d’abord de tenir compte de la hiérarchisation des normes, des plus égalisatrices aux plus différenciatrices. De plus, notre cadre systématise l’idée de malléabilité instrumentale des normes, les normes de droits et de besoins pouvant être perverties dans une orientation différenciatrice et la norme du marché subvertie dans une orientation égalisatrice.

Méthodologiquement, nous analysons des témoignages électroniques d’enseignants de la France et du Québec, du niveau primaire à l’enseignement supérieur. L’intérêt heuristique du corpus tient, d’une part, au fait qu’elle permet d’inclure des salariés dont les régimes de rémunération sont inégaux et, d’autre part, à la comparaison des deux contextes nationaux. Nous explorons tant les thèmes de justifications salariales que les champs sémantiques des justifications et des dénonciations.

L’analyse nous conduit à confirmer la mobilisation par les enseignants d’une pluralité de rhétoriques de perception de l’injustice. Nous dégageons un continuum hiérarchisé de logiques de perceptions de l’injustice : les enseignants ont d’autant plus tendance à mobiliser des normes différenciatrices qu’ils sont élevés dans la hiérarchie salariale statutaire. L’analyse empirique permet également de dégager l’existence de rhétoriques spécifiques aux deux espaces nationaux étudiés. Ces dernières correspondent à des usages subversifs du marché ou pervertis des principes de droits ou de besoins. Enfin, nous montrons que les enseignants les plus privilégiés pervertissent les normes du droit et du besoin pour préserver leurs avantages.

Mots-clés : enseignants, rémunération, justice distributive, équité, répertoires.

Abstract

This article puts forward a pluralist theoretical framework to analyze the moral economy of wages. We use this framework to examine the perception of wage-fairness perceptions of teachers from Quebec and France. The general research question is: What rhetoric is used to judge the wage-fairness or denounce wage-related injustices?

Theoretically, we propose an analytical framework according to which the actors construct rhetorics of justice by combining four secondary norms (rights, needs, investments and market) with two primary principles (equality and differentiation). Our framework first enables us to take into account the hierarchy of norms, from the most equalizing to the most differentiating. Our framework also systematizes the idea of the instrumental malleability of norms: the rights and the needs can be perverted in a differentiating orientation and the market subverted in an equalizing orientation.

Methodologically, we analyze electronic testimonials from teachers in France and Quebec, from primary to higher education. The twofold heuristic interest of the corpus is, on the one hand, the inclusion of employees with unequal pay systems and, on the other hand, the comparison of two national contexts. We explore both the themes and the semantic fields of wage justifications and denunciations.

The analysis confirms that teachers use a plurality of rhetorics related to the perception of injustice. It shows a hierarchical continuum of logics of perceptions of injustice: teachers who are higher in the statutory salary hierarchy are more likely to mobilize differentiating norms. Empirical analysis also leads us to identify distinct rhetorics from each national context. It shows that these rhetorics correspond specifically to the subversive use of the market norm and the perverted use of the rights or needs norms. Finally, we show that the most privileged teachers pervert the norms of rights and needs to preserve their advantages.

Keywords: teachers, wages, distributive justice, equity, repertoires.