Accueil » 46-2 ( 1991) » A Sectoral Study of Part-Time Workers Covered by Collective Agreements: Why do Employers Hire Them?

A Sectoral Study of Part-Time Workers Covered by Collective Agreements: Why do Employers Hire Them?

Isik Urla Zeytinoglu

Abstract

This exploratory study examines, on a sectoral basis, employers' reasons for hiring part-time workers covered by collective agreements. The data for the study were collected from a survey of employers in Ontario. The results revealed that in the health care, education and retail trade sectors flexibility in scheduling work was considered as the most important reason for hiring part-time workers, but in the hospitality sector, the unavailability of full-time labour was the most important reason. While the health care and education sectors considered employees' preference for part-time work also as relatively important, the hospitality and retail trade sectors placed more emphasis upon flexibility in employment décisions andsavings in wages and benefits.

Résumé

Le nombre d'employés à temps partiel augmente au Canada comme ailleurs. La littérature sur le sujet évoque inmanquablement l'économie dans les coûts de main-d'oeuvre, la flexibilité et le sexe des salariés comme facteurs importants pour l'embauche de salariés à temps partiel. Bien que la littérature suggère certains énoncés généraux sur les motifs d'embauché des salariés à temps partiel, une étude réalisée au niveau sectoriel, touchant les entreprises syndiquées, pourrait lever le voile sur des motifs différents d'une branche d'activité à une autre. Le présent article vise à examiner, secteur par secteur, les motifs retenus par les employeurs pour l'engagement d'employés à temps partiel assujettis à des conventions collectives. Les données utilisées dans cette enquête ont été recueillies auprès de 172 entreprises ontariennes liées par des conventions collectives qui couvrent des employés à temps partiel.

À partir d'un relevé de la littérature et d'entrevues auprès des représentants des employeurs et des syndicats, nous avons établi une liste des motifs pouvant justifier l'engagement d'employés à temps partiel: salaires et avantages sociaux moindres, flexibilité dans l'aménagement des horaires et dans les décisions associées à l'embauchage, évolution de la situation économique, préférence des employés pour le travail à temps partiel, caractéristiques personnelles des salariés et, enfin, indisponibilité de travailleurs à temps plein.

Les résultats de l'enquête ont révélé que dans les secteurs des soins de santé, de l'éducation et du commerce au détail, la flexibilité dans l'aménagement des horaires de travail était considérée comme la raison la plus importante de l'engagement des temps-partiels, alors que dans le secteur hôtelier, l'indisponibilité de salariés à temps plein en était la principale raison. Cependant, dans les secteurs des soins de santé et de l'éducation, on estimait que la préférence des employés pour le temps partiel était aussi relativement importante, alors que dans l'hôtellerie et le commerce au détail on attachait plus de poids à la flexibilité dans les décisions relatives à l'embauchage et aux économies en matière de traitements et d'avantages sociaux.