• mockupRIIR

    Le volume 78-3 est maintenant en ligne!

    Le numéro thématique portant sur la dynamique de mobilisation et de syndicalisation des travailleurs de plateforme est maintenant en ligne. Ce numéro a été dirigé par Fabien Brugière, Donna Kesselman et Jean Vandewattyne.

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Françoise Carré

Françoise Carré

Françoise Carré est directrice de recherche au Center for Social Policy de la McCormack Graduate School of Policy and Global Studies de l'Université du Massachusetts à Boston. Elle est spécialisée dans l'économie du travail appliquée et les relations d'emploi comparées. Elle écrit sur le travail atypique et informel dans les pays développés et en développement, ainsi que sur la structure de l'industrie du commerce de détail et la qualité de l'emploi dans ce secteur.  Elle est également directrice du programme de statistiques pour le réseau mondial de recherche et de politique WIEGO (Women in Informal Employment : Globalizing and Organizing). Elle est titulaire d'un doctorat du MIT en études urbaines et régionales et est 2022 Academic Fellow de la Labor and Employment Relations Association.

Elle est co-auteur de Where Bad Jobs Are Better:  Retail Jobs Across Countries and Companies  avec C. Tilly (2017), lauréat du prix William G. Bowen 2018 pour le livre exceptionnel sur le travail et la politique publique, Princeton University, Industrial Relations Section et du prix du livre 2019 de la section Labor and Social Movement de l'American Sociological Association, et finaliste du prix du livre George R. Terry 2018 de l'Academy of Management 2018 George R. Terry Book Award.  Parmi les ouvrages qu'elle a coédités figurent The Informal Economy Revisited, Are Bad Jobs Inevitable?, et Nonstandard Work.

Pouvez-vous nous parler de trois articles significatifs dans votre carrière?

Ma recherche en cours, avec mon co-auteur Chris Tilly de UCLA, s’adresse à l’utilisation des technologies digitales pour les processus de la grande distribution. Le modèle compétitif de l’industrie aux États-Unis, sa structure, son appui sur l’érosion de la qualité d’emploi et sa résistance à toutes régulations créent une tendance à l’utilisation de ces technologies vers le remplacement ou la surveillance des employés.

Nous avons analysé les contrastes cross-nationaux macro-institutionnels des sphères productives et reproductives afin de comprendre leur rôle dans la qualité des emplois.  Cet ouvrage nous a permis d’appuyer sur les analyses de « l’effet sociétal » conceptualise par M. Maurice, F. Sellier, and J.J. Silvestre (1982), une approche qui a beaucoup compté dans mon développement professionnel

Pour ceux qui suivent l’évolution des structure d’emploi, un intérêt de longue date est d’explorer les comparaisons entre l’emploi informel (pays du « Sud global ») et les formes d’emploi salariés et indépendants atypiques (pays du « Nord global »).  L’article contraste plusieurs concepts cherchant à caractériser les formes d’emploi subissant une vulnérabilité économique importante.