• mockupRIIR

    Le volume 78-2 est maintenant en ligne!

    La revue RI/IR est offerte en libre accès. Bonne lecture!

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

The Post-Rana Plaza Regime : Multi-level labour regulation in Bangladesh’s RMG sector

The Post-Rana Plaza Regime : Multi-level labour regulation in Bangladesh’s RMG sector

Mahbubul Alam, PhD, Parbudyal Singh, Kelly Pike

Volume : 76-4 (2021)

Résumé

À la suite de la tragédie de l’édifice du Rana Plaza, l’Accord et l’Alliance ont été lancés en tant que deux initiatives privées distinctes, parallèlement à l’Initiative nationale (IN), afin d’améliorer la sécurité au travail des ouvriers du secteur du prêt-à-porter au Bangladesh. Ensemble, ces trois initiatives ont formé une réglementation du travail à plusieurs niveaux, comportant une stratification verticale et horizontale. Dans une perspective de gouvernance à plusieurs niveaux, nous avons mené une recherche qualitative au moyen d’entretiens (N = 41) et de données d’archives afin d’analyser la réglementation du travail dans le secteur du prêt-à-porter au Bangladesh après l’effondrement du Rana Plaza. Si nos résultats indiquent l’efficacité du flux vertical de la réglementation institutionnelle, ils révèlent également des défis horizontaux importants quant à la mise en oeuvre des initiatives privées parallèlement à l’IN publique. Les participants ont estimé que l’Accord et l’Alliance étaient plus efficaces que la surveillance privée menée par des sociétés individuelles, puisque ces deux initiatives comportent des interventions axées sur des questions de sécurité précises accompagnées d’échéanciers, d’expertise et de ressources. De plus, ces initiatives prévoient des sanctions en cas de non-conformité. En revanche, la plupart des participants ont considéré que l’IN était beaucoup moins efficace, déplorant ses ressources insuffisantes, son manque de transparence dans le suivi des progrès accomplis et son manque de rigueur dans l’application des sanctions en cas de non-conformité. Les opérations horizontales de l’Accord, de l’Alliance et de l’IN ont créé certaines complexités, comme des divergences concernant les recommandations des mesures de remise en état, des oppositions entre les membres des équipes de réglementation publique et privée, ainsi qu’un fardeau financier pour les propriétaires d’usines devant payer les coûts associés aux mesures de remise en état. En l’absence d’un fondement juridique pour la réglementation internationale du travail, ces résultats aideront à fournir une compréhension nuancée de la dynamique du pouvoir impliquée dans la négociation de la révision et de l’étendue de la réglementation internationale après l’expiration de l’Accord et de l’Alliance, mettant ainsi en lumière la constante évolution de la réglementation internationale du travail. La présente recherche contribuera au débat entre les décideurs politiques et les universitaires sur la meilleure façon d’améliorer la sécurité des travailleurs dans les réseaux de production établis partout dans le monde.

 

Mots clés : Bangladesh ; Industrie du prêt à porter ; réglementation internationale du travail ; gouvernance multi-niveaux ; sécurité des travailleurs ; étude qualitative.