• mockupRIIR

    Le volume 78-2 est maintenant en ligne!

    La revue RI/IR est offerte en libre accès. Bonne lecture!

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Organiser les inorganisés d’une multinationale de services en ligne ? Le virage numérique d’Organization United for Respect at Walmart

Organiser les inorganisés d’une multinationale de services en ligne ? Le virage numérique d’Organization United for Respect at Walmart

Mathieu Hocquelet

Volume : 75-4 (2020)

Résumé

Cet article s’intéresse à l’Organization United for Respect at Walmart, l’une des initiatives nationales les plus ambitieuses en matière d’organisation de la main-d’oeuvre aux États-Unis au cours de la dernière décennie. S’appuyant sur une enquête qualitative menée autour du travail d’organisation des employés lors d’actions et de mobilisations de OUR Walmart (OWM) de 2013 à 2018, il revient sur les transformations de la campagne d’organisation des inorganisés (organizing) du géant de la grande distribution.

À partir d’une approche diachronique des dimensions pratiques et rhétoriques d’OWM, nous verrons que l’effort d’organisation lancé par le grand syndicat des travailleurs de l’alimentation et du commerce UFCW, puis sa poursuite de manière indépendante après 2014, ont conduit OWM à opérer un virage numérique. Cet article montre, plus spécifiquement, que le lancement d’OWM dans le cadre d’une campagne syndicale visant le distributeur Walmart et son existence en tant qu’association indépendante depuis se caractérisent par deux approches de l’organisation des inorganisés.

Au terme d’une revue de littérature portant sur les enjeux de cette stratégie, sur les caractéristiques de la campagne et la méthodologie adoptée, l’article examine comment OWM est passée d’une approche de l’organisation des inorganisés par un grand syndicat des services à une campagne beaucoup plus modeste en effectifs et en ressources financières. Liant innovations numériques et participation active des salariés, le virage technologique et réticulaire entamé par OWM souligne ainsi une opportunité de rendre visibles les inégalités raciales et de genre, tout en favorisant la coconstruction d’une solidarité professionnelle à grande échelle dans une entreprise et un secteur auparavant jugés hors d’atteinte et qui aujourd’hui, se trouvent particulièrement exposés en matière de risques en santé et sécurité au travail.

Mots-clés : inégalités, numérique, bas salaire, travailleurs inorganisés, campagne d’organisation, États-Unis.