• mockupRIIR

    Le volume 78-3 est maintenant en ligne!

    Le numéro thématique portant sur la dynamique de mobilisation et de syndicalisation des travailleurs de plateforme est maintenant en ligne. Ce numéro a été dirigé par Fabien Brugière, Donna Kesselman et Jean Vandewattyne.

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Les défis de la mobilisation collective et de l’organisation politique des travailleurs de plateformes au Brésil : une approche ergologique

Les défis de la mobilisation collective et de l’organisation politique des travailleurs de plateformes au Brésil : une approche ergologique

Cirlene Christo, Simone Oliveira, Denise Alvarez, Letícia Masson et Marianne Lacomblez

Volume : 78-3 (2024)

Résumé

Compte tenu des spécificités du phénomène de la plateformisation du travail dans un pays qui occupe une position de dépendance au sein du système capitaliste, l'objectif de cet article est d'identifier les formes et les dynamiques d'organisation politique et de mobilisation collective adoptées par des chauffeurs et des livreurs de plateforme au Brésil. La recherche présentée s’appuie sur une analyse du contexte social national, en interaction avec la rationalité néolibérale, mais également sur une analyse de la littérature qui évoque les difficultés d'organisation syndicale chez les travailleurs précaires. L’analyse a porté sur des expériences en cours, qui s’inscrivent dans une recherche de formes d'organisation collective des travailleurs de plateforme alternatives à des modes traditionnels de syndicalisation. Sur le plan théorico-méthodologique, adoptant la perspective ergologique, l’approche a intégré les niveaux macro et institutionnels et le niveau micro de la dynamique collective des travailleurs dans leurs luttes quotidiennes. Ont été associés à cette recherche, les dirigeants, animateurs et membres de deux associations, deux collectifs ayant opté pour l’autogestion du travail et un réseau autonome de travailleurs. Les options et les obstacles rencontrés dans la construction de l’organisation et de l’action commune ont été identifiés. On observe que la force de cohésion des entités collectives analysées se fonde sur le partage de valeurs qui accompagnent le cours de l’action commune. Ainsi, face à l'hétérogénéité de ces groupes de travailleurs de plateforme et en adoptant une conception moins restrictive de ce que recouvre une catégorie professionnelle ou économique, on évoque la possibilité de formation de mouvements et de modes organisationnels alternatifs en mesure de représenter leurs intérêts.

Lire l'article complet

Domaines