• mockupRIIR

    Le volume 78-2 est maintenant en ligne!

    La revue RI/IR est offerte en libre accès. Bonne lecture!

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Les conditions de performativité du discours autour de la création de valeur partagée

Les conditions de performativité du discours autour de la création de valeur partagée

Eric Persais

Volume : 76-1 (2021)

Résumé

Le concept de création de valeur partagée (Creating Shared Value, CSV) proposé par Porter et Kramer ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique. Pourtant, il bénéficie d’une certaine popularité chez les chefs d’entreprises qui voient dans ce concept le moyen de répondre efficacement aux enjeux du développement durable et indirectement de réconcilier économie, social et écologie. Si l’utilisation de la CSV dans les déclarations du dirigeant permet de rassurer l’ensemble des parties prenantes sur l’objectif poursuivi par l’entreprise, celle-ci ne trouve pas obligatoirement des effets dans les pratiques organisationnelles.

Basant sa recherche sur une étude de cas unique inscrite dans une perspective longitudinale, l’auteur s’intéresse ici au passage du discours aux actes. Il s’interroge sur le caractère performatif de la CSV et met en évidence des conditions de performativité spécifiques au discours sur la création de valeur partagée.

Au terme de cette recherche, trois facteurs ont pu être mis en évidence comme des éléments facilitateurs : l’absence de théorie concurrente, la mise en oeuvre d’un processus d’acceptation sociale, l’inscription de la CSV dans une perspective plus globale touchant à la raison d’être de l’entreprise. Les résultats ainsi obtenus, qui devront cependant être confirmés par une étude à plus grande échelle, complètent les travaux précédents sur les conditions de performativité du discours stratégique en l’adaptant au concept de CSV aujourd’hui largement utilisé dans les milieux d’affaires.