• mockupRIIR

    Le volume 78-2 est maintenant en ligne!

    La revue RI/IR est offerte en libre accès. Bonne lecture!

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Digitalized Drones in the Steel Industry: The Social Shaping of Technology

Digitalized Drones in the Steel Industry: The Social Shaping of Technology

Dean Stroud, Victoria Timperley et Martin Weinel

Volume : 75-4 (2020)

Résumé

Les nouvelles technologies numériques sont souvent présentées comme une force inévitable et déterminante qui engendre un risque de chômage technologique et de fin de travail (Lloyd et Payne, 2019). Dans le secteur manufacturier en particulier, l’avènement du numérique (digitilization en anglais) est appelée « Industrie 4.0 », un terme qui a, d’abord, émergé en Allemagne en tant que politique économique et industrielle centrale et qui a, ensuite, pris une résonance plus large à travers l’Europe (Pfeiffer, 2017). Dans cet article, nous explorons les implications sur le lieu de travail d’une innovation spécifique de l’Industrie 4.0. Nous examinons l’insertion de la technologie des drones — en tant qu’exemple actuel de l’innovation technologique numérique industrielle — dans l’industrie sidérurgique.

Se situant dans le cadre des débats sur le lieu de travail numérique, l’article introduit une discussion sur la relation entre les forces matérielles de production et les relations sociales dans lesquelles elles sont intégrées (Edwards et Ramirez, 2016). En nous appuyant sur les données d’entretiens de deux sites industriels européens, nous suggérons que l’utilisation croissante des drones sera probablement entravée par un certain nombre de facteurs sociaux, économiques et juridiques, dont les effets sont, au mieux, extrêmement difficiles à prévoir. Introduits pour leur potentiel en tant que dispositifs permettant d’économiser du travail, les drones offrent apparemment un moyen plus sûr et plus efficace de vérifier les défauts dans les zones éloignées ou inaccessibles.

Cependant, alors que les employeurs peuvent imaginer que les technologies numériques, comme les drones, sont à même de remplacer, d’éliminer ou intensifier le travail, les réalités des lieux de travail décrits par nos interviewés révèlent une insertion très contingente. Nous mettons en évidence plusieurs de ces éventualités, avec des exemples de différences entre les intérêts des métallurgistes et ceux de leurs employeurs, dans le but de discuter de la manière dont l’insertion des technologies numériques sera finalement façonnée par le pouvoir, les intérêts, les valeurs et les visions qui prévalent sur les lieux de travail, ainsi que dans le système politique et la culture publique au sens large.

Mots-clés : numérique, industrie 4.0, innovation technologique, drones, relations industrielles.