• mockupRIIR

    Le volume 78-2 est maintenant en ligne!

    La revue RI/IR est offerte en libre accès. Bonne lecture!

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Debunking Lien Myths: Empirical Evidence for an Essential Tool in the Fight against Wage Theft

Debunking Lien Myths: Empirical Evidence for an Essential Tool in the Fight against Wage Theft

Justin McBride and Laura Adler

Volume : 77-1 (2022)

Résumé

Les lois sur les privilèges salariaux (Wage lien law) ont un immense potentiel pour aider les travailleurs à recouvrer les salaires dus. Parce que les privilèges peuvent garantir les droits de propriété avant la répartition des sommes, les travailleurs peuvent être assurés que les actifs réels existeront s'ils l'emportent lors d’un litige; les employeurs escrocs ne pouvant pas facilement cacher les actifs. Malgré l'utilité avérée des lois sur les privilèges salariaux, les opposants soutiennent fréquemment que ces régimes de privilèges restreindraient le crédit disponible.

Nous utilisons une analyse de régression pour vérifier cet argument, en utilisant les données du programme de prêt 7(a) de la US Small Business Administration. Nous regardons deux zones métropolitaines multi-états aux États-Unis avec des régimes de privilège salarial divisés - Chicago et Washington DC. Dans chaque cas, les lois sur les privilèges salariaux sont autorisées dans un état (Wisconsin et Maryland, respectivement) et n’existe pas dans les autres (Illinois et Indiana pour Chicago, Virginie pour Washington). Nous testons l'argument contre les liens salariauxen examinant les approbations brutes et les taux d'intérêt comme un reflet du risque. Nous agrégeons également les observations par code SCIAN à 4 chiffres, par banque, et par code postal ZIP et refaisons les analyses de régression.

Le traitement prévu par la loi sur les privilèges salariaux n'a pas réduit le montant brut d'approbation des prêts 7 (a) sur l'un ou l'autre marché et n'a pas augmenté le taux d'intérêt auquel sont confrontés les emprunteurs. En effet, les résultats, bien que pour la plupart statistiquement insignifiants, ont dans certains cas montré l'effet inverse. Bien que ces tests ne prouvent pas définitivement que les lois sur les privilèges salariaux ne restreignent pas le crédit, ils ne fournissent absolument aucune preuve pour étayer un tel argument non plus. Les résultats soutiennent ainsi la position des défenseurs soutenant les lois sur les privilèges salariaux en tant qu'outil de bon sens dans l'arsenal contre le vol de salaire, tout en jetant un doute important sur les réclamations de l'opposition contre les liens salariaux.

Mots-clefs: privilège salariaux, vol de salaire, prêts aux entreprises, analyse des différences

 

Lire l'article complet