• mockupRIIR

    Le volume 78-3 est maintenant en ligne!

    Le numéro thématique portant sur la dynamique de mobilisation et de syndicalisation des travailleurs de plateforme est maintenant en ligne. Ce numéro a été dirigé par Fabien Brugière, Donna Kesselman et Jean Vandewattyne.

  • Éditeurs associés

    Nouveau : Éditeurs associés

    Accueillez nos nouvelles éditrices associées et nos nouveaux éditeurs associés : Professeure Tania Saba, Professeur Ernesto Noronha, Professeure Ann Frost et Professeur Jean-Étienne Joullié! 

  • Campus Hiver

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

Culture organisationnelle, condition de l’organisation du travail et épuisement professionnel

Culture organisationnelle, condition de l’organisation du travail et épuisement professionnel

Julie Dextras-Gauthier, Alain Marchand

Volume : 71-1 (2016)

Résumé

Cet article a pour objectif d’analyser l’influence de la culture organisationnelle sur les problèmes d’épuisement professionnel dans la main-d’œuvre. Ceci est important pour explorer des pistes d’intervention qui vont au-delà des employés eux-mêmes et des conditions de travail ainsi qu’afin de mieux comprendre comment les éléments du contexte organisationnel peuvent influencer le développement de l’épuisement professionnel dans les organisations. En intégrant à la fois la culture organisationnelle et les conditions de l’organisation du travail, il est possible d’examiner comment la culture influence les différentes composantes des conditions de l’organisation du travail et comment celles-ci peuvent, ensuite, donner lieu au développement ou à l’aggravation des différentes dimensions de l’épuisement professionnel. Cette étude s’appuie sur le courant fonctionnaliste, selon lequel la culture existe dans l’organisation par ses manifestations et artefacts — qui expriment les valeurs et les croyances partagées —, et sur lesquels la haute direction peut avoir une emprise. Des analyses de régression multiples de type multi-niveaux ont été conduites à partir de données recueillies dans 60 établissements privés canadiens auprès de 1824 individus lors de l’étude SALVEO (2009-2012). Les résultats montrent que les cultures groupales, rationnelles et développementales s’associent aux différentes dimensions de l’épuisement professionnel. Ainsi, les cultures organisationnelles groupales et développementales, qui sont caractérisées par la flexibilité, s’associent indirectement à un niveau plus faible d’épuisement émotionnel et de cynisme et à un niveau plus élevé d’efficacité professionnelle. La culture rationnelle, qui est caractérisée par la performance, s’associe indirectement à un niveau plus élevé d’épuisement émotionnel et de cynisme. La culture hiérarchique, quant à elle, ne s’associe pas avec l’épuisement professionnel. Les résultats obtenus démontrent l’importance d’intégrer des variables reliées au contexte organisationnel dans les études portant sur l’épuisement professionnel.

Mots-clés: culture organisationnelle, épuisement émotionnel, cynisme, efficacité professionnelle, stress, analyses multi-niveaux