• Capture d'écran du vidéo

    Présentation vidéo de la revue

    Visionnez cette courte capsule vidéo qui présente la revue, ses accomplissements récents ainsi que nos ambitions futures!

  • Cellulaire

    Plus que quelques jours pour soumettre votre manuscrit

    La date limite pour soumettre un texte au numéro thématique intitulé "Dynamiques de mobilisation et de syndicalisation des travailleurs de plateforme. Approche comparative transnationale et intersectorielle au sein des activités ayant trait à la mobilité" est le 30 Novembre 2023!

  • texte

    Un message critique de la part du directeur

    RI/IR a été surclassé dans l'un des plus important palmarès d'Europe. Le Pr. Gould, notre directeur, réagit à la nouvelle et son impact sur la revue.

A Comparison of Contemporary Human Resource Management and Employment Relations Practices of Japanese and US Multinational Corporation Subsidiaries: Evidence from Four Countries

A Comparison of Contemporary Human Resource Management and Employment Relations Practices of Japanese and US Multinational Corporation Subsidiaries: Evidence from Four Countries

Timothy Bartram, Duncan Adam, Tony Edwards, Patrice Jalette, John Burgess et Pauline Stanton

Volume : 74-4 (2019)

Résumé

Cet article compare le déploiement de pratiques de gestion des ressources humaines (GRH) et de relations de travail (RT) dans des multinationales japonaises et américaines présentes dans quatre pays. Le débat sur la convergence est utilisé afin d’analyser les résultats. Le contexte de cette étude est celui du passage de la domination de l’économie japonaise dans les années 1980 et au début des années 1990 à la domination accrue de l’économie américaine au cours des dernières décennies. Nous nous appuyons sur des données d’enquêtes représentatives menées parallèlement auprès de multinationales opérant au Canada, au Royaume-Uni, en Espagne et en Australie. Nous testons un ensemble d’hypothèses examinant les similarités et les différences entre les filiales de multinationales japonaises et américaines en matière de contrôle de gestion transfrontalier, de rémunération, de représentation et de participation des travailleurs.

Les résultats démontrent que, malgré les pressions de la mondialisation et l’abandon partiel au Japon des pratiques de gestion traditionnelles japonaises, le pays d’origine a des effets manifestes dans le cas des multinationales japonaises et américaines. En effet, nos résultats montrent que les multinationales japonaises et américaines se comportent différemment en ce qui a trait au contrôle qu’elles exercent, les entreprises japonaises ayant une plus grande tendance à utiliser des formes de contrôle « en personne » dans leurs filiales étrangères et étant moins enclines à utiliser des formes de contrôle bureaucratique. En matière de pratiques de GRH, les multinationales japonaises se distinguent par leurs systèmes de rémunération. Ainsi, elles s’avèrent moins susceptibles que leurs homologues américains d’utiliser un système de rémunération lié à la performance et elles sont davantage enclines à adopter des structures sans représentation syndicale dans leurs filiales.

À l’instar de Kaufman (2016), les résultats de notre étude apportent la preuve du phénomène de « divergence convergente », en ce sens que les multinationales japonaises et américaines adoptent les aspects les plus universels des pratiques de gestion des unes et des autres et les intègrent dans leurs propres systèmes de gestion en réponse aux forces du marché mondial. Nous discutons des implications théoriques de la convergence et de la divergence des systèmes de GRH et de RT, ainsi que du développement de ces systèmes dans les filiales japonaises et américaines des multinationales étudiées.

Mots-clés : multinationales, Japon, États-Unis, gestion des ressources humaines (GRH), relations de travail comparées.