Accueil » 52-3 ( 1997) » Gender-Based Wage Differences: The Effects of Occupation and Job Segregation in Israel

Gender-Based Wage Differences: The Effects of Occupation and Job Segregation in Israel

Urs E. Gattiker et Aaron Cohen

Abstract

This article reports on an analysis of gender differences in the process governing salary disparity between typically female occupations and typically male occupations. The research surveyed 771 white collar employees. The findings indicate that choice of occupation does affect income disparity. This study provides evidence of pay discrimination against men in predominantly female occupations and against women in female- and male-dominated positions. In contrast to North American studies, women did not experience a positive effect by being employed in the public sector, nor did either of the genders working in larger organizations. The implications of the findings for the generalizability of human capital, structural and institutional theories explaining wage disparity in a cross-national context are discussed.

Résumé

Il s'agit ici d'une analyse des différences entre sexes dans les disparités salariales entre occupations typiquement féminines et celles typiquement masculines. Nous référons tant à la théorie du capital humain qu'à la théorie structurelle. Nous cherchons à comprendre comment la composition sexuelle des occupations peut expliquer les différences de gains entre hommes et femmes. De plus, nous nous intéressons à ces variables structurelles et de capital humain qui ont un effet sur la disparité salariale entre ces occupations à domination masculine et ces occupations surtout féminines.

Pour se faire, nous avons procédé à une enquête par échantillons auprès de 771 employés dans cinq occupations de cols blancs à travers Israël. Une équipe d'interviewers a enquêté auprès de 17 entreprises syndiquées dans les secteurs industriel et des services publics. Le taux de réponses total a été de quelque 80 % dont 54,3 % de répondants féminines et 45,7 % de répondants masculins.

Notre échantillon contenait deux occupations considérées en Israël comme dominées par les hommes à savoir les ingénieurs (13,8% de femmes) et les techniciens (18,9 % de femmes). Les occupations à prédominance féminine étaient les biologistes et biochimistes (61,7% de femmes) et les radiologistes (78,7 % de femmes).

Nos résultats indiquent que le choix de l'occupation influence la disparité des revenus. En effet, il y a ici preuve de discrimination salariale d'une part contre les hommes dans les occupations à dominante féminine et d'autre part, contre les femmes dans ces occupations à dominante masculine et féminine. Contrairement aux études nord-américaines, les femmes ne profitent pas ici positivement de leur emploi dans le secteur public ni aucun des deux sexes vu leur travail dans de grandes organisations. De même, contrairement à ce que prévoit la théorie du capital humain, l'éducation et la titularisation dans l'organisation profitent aux femmes dans ces emplois à dominante féminine. De plus, les effets occupationnels sur les salaires sont significatifs en ce que les hommes en profitent dans les emplois à dominante masculine et les femmes dans les emplois à dominante féminine.

Finalement, notre étude indique que le sexe peut expliquer pourquoi les femmes gagnent jusqu'à 24 sous de moins pour chaque dollar comparées aux hommes. De telles analyses en dehors du contexte nord-américain sont embryonnaires. D'autres analyses nationales comparatives sont nécessaires pour mieux comprendre le phénomène des disparités salariales.

Resumen

Este articulo reporta los resultados de un anàlisis de las diferencias entre los sexos en el progreso que gobierna la disparidad entre los salarios que existen en las ocupaciones tìpicamente relacionadas con las mujeres de aquellas relacionadas con los hombres. El estudio siguiò 771 empleados administratives. Los resultados demuestran que la elecciòn de ocupaciòn, si afecta la disparidad en el salario. Este estudio présenta evidencia de discriminaciòn en el salario de hombres que trabajan en ocupaciones tìpicamente relacionadas con las mujeres y de discriminaciòn en el salario de las mujeres que trabajan en ocupaciones tìpicamente relacionadas con los hombres. En contraste con estudios norte americanos, las mujeres no experimentaron ningûn beneficio por trabajar en el sector publico, ni tampoco ninguno de los sexos experimento ningûn beneficio al trabajar en grandes corporaciones. Implicaciones de estos resultados en la generalizaciòn del capital humano y las teorìas estructurales e institucionales que explican la disparidad de los salarios en un contexto transnacional son discutidas.