Accueil » 74-4 ( 2019) » Des obstacles à la construction de l’identité professionnelle des sexologues

Des obstacles à la construction de l’identité professionnelle des sexologues

Lyanna Després et Manon Bergeron

Résumé

Le contexte de la sexologie est unique au Québec, notamment en raison de la formation, du contexte de pratique, de même que de la récente réglementation. La création de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec en 2013 marque un moment décisif pour la reconnaissance de la profession de sexologue. Bien que certains chercheurs se soient intéressés à cette profession au Québec et ailleurs, aucune étude ne semble avoir exploré de manière précise la question de l’identité professionnelle des sexologues. Pourtant, certaines études indiquent que la construction de leur identité professionnelle poserait certaines difficultés.

Cette recherche exploratoire vise à répondre à la question suivante : Quels sont les obstacles à la construction de l’identité professionnelle des sexologues? Cette recherche se base principalement sur le modèle de la socialisation professionnelle de Dubar (2010) et a été effectuée par l’entremise de 25 entrevues individuelles auprès de diplômés du baccalauréat en sexologie, détenant ou non d’autres diplômes.

Les résultats indiquent que le principal obstacle à la construction de l’identité professionnelle réside dans le fait que l’identité collective demeure toujours en cours de définition en raison du caractère récent de la profession et de la réglementation, de même qu’à cause de la diversité du champ de pratique. Les résultats de l’étude procurent une meilleure compréhension des processus contribuant à la construction de l’identité professionnelle des sexologues : ils peuvent fournir des éléments de réflexion tant au milieu académique qu’à ceux de la pratique.

Mots-clés : identité professionnelle, socialisation professionnelle de Dubar, méthodologie qualitative, sexologie, profession sexologue.

Abstract

The context of sexology is unique in Quebec, particularly because of the training, the practice context and the recent regulations. The creation of the Professional Order of Sexologists of Quebec in 2013 marks a decisive moment for the recognition of the profession of sexologist. Although some researchers have been interested in the profession of sexologist in Quebec and elsewhere, no study seems to have explored precisely the professional identity of sexologists. Yet, some studies indicate that the construction of their professional identity would pose some difficulties.

This exploratory research aims to answer the following question: What are the obstacles to the construction of the professional identity of sexologists? This research is based primarily on Dubar’s (2010) model of professional socialization and was conducted through 25 one-on-one interviews with undergraduates in sexology, with or without other degrees.

The results indicate that the main barrier to the construction of professional identity is that the collective identity is still under definition because of the recent creation of the profession and the regulation, as well as the diversity of the field of practice. The results of the study provide a better understanding of the processes contributing to the construction of the professional identity of sexologists: they can provide elements of reflection for both the academic world and the field of practice.

Keywords: professional identity, Dubar’s professional socialization, qualitative methodology, sexology, sexology profession.