Accueil » 16-2 ( 1961) » The Industrialization of Depressed Areas in Italy: Data and Commentary

The Industrialization of Depressed Areas in Italy: Data and Commentary

G.B. Bozzola

Abstract

The Author casts some light upon the factors influencing the industrialization of Southern Italy, the economic and political problems raised by the phenomenon, and their consequences.

Résumé

L'industrialisation dans les régions sous-développées d'Italie : les données et les commentaires

Dans les régions méridionales de l'Italie, existe depuis dix ans environ une intense industrialisation qui a pour but l'assainissement de ces régions économiquement déprimées dès le début de l'État italien, il y a un siècle. Cet assainissement est extrêmement important aussi parce qu'il devrait mettre l'Italie à même d'opérer efficacement dans la sphère du « Marché Commun Européen ». Pour évaluer les causes de cette dépression méridionale il est nécessaire de remonter à ses origines historiques et surtout à l'unification du Pays qui fut effectuée presque exclusivement pour des considérations politiques et sans tenir un compte proportionné du procédé de fusion d'économies régionales très différentes — (structure et conditions de développement). Le résultat a été que les régions méridionales ont initié, il y a un siècle, un procédé d'appauvrissement constant qu'on tente maintenant d'arrêter par une politique d'industrialisation accouplée à la réforme agraire.

Les données qu'on a enregistrées jusqu'à présent pour ce qui concerne les effets économiques de cette politique sont positives pour quelques aspects statistiques (placements, revenu pro-capite, production, échanges) mais elles ne sont pas encore suffisantes à présenter une situation d'occupation et de revenu effectif qui place la population méridionale à un niveau comparable avec celui de la population septentrionale de l'Italie. Cette situation encore critique se manifeste avec une grande évidence sur le plan des rapports syndicaux et de travail. En effet le « marché du travail » méridional ne fournit pas une main-d'oeuvre qualifiée et spécialisée pour les activités industrielles du lieu et cette main-d'oeuvre doit généralement être importée du Nord; il en dérive à l'intérieur des entreprises des situations de contraste et de disparité qui ont leurs manifestations extérieures dans l'insuffisante homogénéité et dans la différence du comportement syndical des travailleurs. Il est évident que ces problèmes sont ceux qui, en définitive, peuvent décider du succès ou de l'insuccès de tout le procédé d'industrialisation auquel sont intéressées non seulement des entreprises italiennes et européennes mais aussi des entreprises étrangères surtout américaines.

Par conséquent, l'attention pour ces problèmes si étroitement unis aux transformations économiques en cours, est demandée aussi et surtout aux opérateurs financiers et industriels qui s'avantagent des aides du crédit et du fisc pour entreprendre des initiatives ayant une signification non seulement économique mais humaine et politique dans la société méridionale italienne.