Accueil » 14-2 ( 1959) » Variations from Pattern Bargaining : A Closer Look

Variations from Pattern Bargaining : A Closer Look

Kenneth O. Alexander

Abstract

A union encounters forces which are of sufficient strength to override pressures to negotiate comparable settlements. To gain further insight into the nature of these forces and the union's reaction, the author interviewed union officials of the UAW in Detroit and made a study of 140 collective agreements carried on through the UAW in various industries in the same area.

Résumé

Étude des difficultés d'adaptation aux conventions-clés

L'étude des conventions de travail signées par les représentants de UAW dans la région de Détroit permet de les classifier en deux catégories: celles des entreprises situées à l'intérieur de l'industrie de l'automobile et celles des entreprises situées à l'extérieur de cette industrie. Les facteurs qui expliquent l'écart dans les avantages obtenus dans la deuxième catégorie par rapport à la première sont les suivants:

  1. La nature de l'industrie et la position de l'entreprise à l'intérieur de cette industrie. L'une et l'autre conditionnent l'importance des demandes.

  2. Les fluctuations de l'emploi à l'intérieur de l'entreprise. Elles sont interprétées comme un signe des difficultés économiques de l'entreprise et — dans la perspective d'une grève — rendent plus difficile la réalisation de la solidarité des syndiqués.

  3. La qualité de l'effectif syndical local. Surtout à cause du peu d'années de séniorité de l'ensemble des travailleurs d'une entreprise donnée, on s'objectera par exemple, à l'introduction de certains bénéfices marginaux déjà obtenus ailleurs.

  4. L'affiliation syndicale de l'industrie à laquelle appartient une entreprise servie par UAW et les liens de propriété rattachant cette même entreprise à celles de l'industrie de l'automobile. Dans le premier cas, on craint le précédent créé en adhérant ou n'adhérant pas au meilleur des contrats transigé par UAW. Dans le deuxième cas, on y adhère toutes les fois que ces liens sont étroits.

  5. Les dimensions de l'entreprise. La petitesse de l'entreprise, en soi, limite la possibilité de l'introduction de bénéfices marginaux qui alourdissait grandement les coûts fixes de l'entreprise. On préfère exiger des bénéfices étroitement liés aux fluctuations de la bonne fortune de l'entreprise.

  6. La teneur des contrats antécédents et l'existence de bénéfices hors-contrat. C'est la force du précédent: tout écart déjà introduit a de fortes chances d'être maintenu.

  7. Les années d'existence du syndicat local. Lorsque l'organisation syndicale est récente, on préfère des augmentations de salaire à l'obtention de bénéfices d'autres sortes.

Tous ces facteurs jouent à des degrés différents dans la négociation de chacun des contrats. Et si l'on veut connaître les raisons pour lesquelles des contrats transiges par une même union s'écartent les uns des autres, il est nécessaire de jeter davantage de lumière sur chacun de ces facteurs.