Accueil » 20-4 ( 1965) » The Assessment of Long-Term Manpower Requirements

The Assessment of Long-Term Manpower Requirements

Pierre-Paul Proulx

Abstract

In his paper, the author presents methods to forecast long-term manpower requirements : employer interviews, extrapolation of trends derived from historical data, standard growth curves, examination of the technology and manpower demand in new firms and industries, study of occupational growth prospects and requirements, comprehensive econometric models. And finally, the article contains a brief examination of French and American current research and practices in long-term manpower forecasting.

Résumé

La prévision à long terme de la demande de main-d’oeuvre

La demande de main-d'oeuvre à long terme est influencée par divers facteurs parmi lesquels on trouve: 1) le taux de croissance économique et sa composition par industrie et par région; 2) le taux de changement technologique; 3) le taux de croissance de la population, etc.

Certains problèmes de méthode se présentent dans la préparation de telles prévisions. En effet, il faut tenir compte du fait : a) que l'offre et la demande de main-d'oeuvre sont interdépendantes; b) que les méthodes de prévisions appropriées aux pays industrialisés diffèrent de celles appropriées aux pays sous développés ; et c) que les prévisions à moyen terme et à long terme sont influencées par les politiques adoptées à court terme.

On a utilisé diverses méthodes pour faire des prévisions de demande de main-d'oeuvre : 1) questionnaires adressés aux employeurs; 2) extrapolations; 3) études de la demande de main-d'oeuvre dans des pays ou régions plus industrialisés ; 4) études de la demande de main-d'oeuvre dans des nouvelles firmes et industries ; 5) études du changement dans la composition de la main-d'oeuvre et de l'emploi par occupation et par industrie à l'aide de tableaux genre input-output ; 6 ) modèles économétriques.

Quoique chacune de ses méthodes contribue au problème de prévision, aucune ne suffit par elle-même. L'auteur préfère cependant la méthode économétrique qui intègre des projections: 1) de population; 2) de main-d'oeuvre; 3) de production (globalement et par industrie) ; et 4) des ajustements pour le changement technologique et la diminution dans les heures de travail.

La discussion résume les travaux poursuivis présentement aux Etats-Unis et en France en ce qui a trait à la prévision à long terme de la demande de main-d'oeuvre.

En guise de conclusion, l'auteur suggère l'usage de la méthode économétrique afin de préparer des prévisions de demande de main-d'oeuvre pour des groupes d'occupations et des niveaux d'éducation assez largement définis.

Il suggère aussi une étude plus poussée du problème qui se présente dans la traduction des demandes par occupation en termes de durée et de catégorie d'enseignement, tout en notant qu'il n'y a pas de correspondance systématique entre la formation reçue et l'occupation d'un individu, un fait qui supporte une autre conclusion qui dit, le plus détaillée sera la prévision de demande de main-d'oeuvre, le moins elle sera utile.