Accueil » 28-1 ( 1973) » Current Objectives of Canadian Federal Manpower Programs

Current Objectives of Canadian Federal Manpower Programs

Harish C. Jain et Robert J. Hines

Résumé

Buts et objectifs de la politique fédérale de main-d’oeuvre au Canada

Cette étude comporte trois parties principales. Dans un premier temps, nous énumérons quelques-unes des causes du nouvel intérêt envers la main-d'oeuvre au Canada durant les années '60. Ces facteurs ou causes sont la responsabilité gouvernementale vis-à-vis la promotion du plein emploi, la récession économique de 1957 à 1961, les changements industriels, occupationnels et démographiques, l'éducation, la formation et la croissance économique, le déclin dans l'immigration, etc.

Dans un second temps, nous décrivons et critiquons la structure actuelle et les activités du ministère canadien de la Main-d'oeuvre et de l'Immigration. Nous examinons les programmes fédéraux de main-d'oeuvre administrés par les Centres de main-d'oeuvre du Canada. Ces programmes sont : la formation des adultes, la mobilité géographique, le service consultatif de la main-d'oeuvre, la réhabilitation, le programme d'immigration, les travaux d'hiver et le programme de formation en cours d'emploi.

Dans une troisième partie, nous nous penchons sur les objectifs poursuivis par le gouvernement par ces programmes de main-d'oeuvre. Ces objectifs étaient la croissance, une certaine forme de stabilité dans les salaires et les prix et la promotion d'une redistribution équitable du revenu canadien.

Nous sommes d'avis que l'emphase mis par les programmes fédéraux de main-d'oeuvre sur la croissance économique et la stabilisation de l'économie est de mauvais aloi. Nous croyons également que le ministère de la Main-d'oeuvre et de l'Immigration n'a pas réussi à entrevoir certains changements dans la composition du marché du travail et que, face à des politiques fiscales contre-productives, les programmes de main-d'oeuvre et leurs objectifs ne peuvent pas, du moins tels qu'originalement conçus, corriger une économie boiteuse.

Récemment, le gouvernement fédéral a institué quelques changements dans ses programmes de main-d'oeuvre : on passe de la formation en institution à la formation en cours d'emploi et de l'effort de rencontre d'offre et de demande de travail par les CMC locaux à des programmes de création d'emplois tels les travaux d'hiver. Le ministère de la Main-d'oeuvre et de l'Immigration insiste alors moins sur la croissance économique et met plus d'emphase sur la création d'emplois pour les chômeurs. Avec si peu d'emplois disponibles dans l'économie canadienne, le problème principal n'est pas de remplir des emplois mais d'en créer.

Abstract

In this paper some of the factors leading to renewed interest in Manpower in the 1960's are enumerated ; the present course of Federal Manpower Programs is examined and the objectives of these programs are evaluated. It is suggested that the emphasis of the Federal Manpower Programs on economic growth and stabilization of the economy is misguided ; that the Department of Manpower and Immigration has failed to foresee shifts in labour market composition ; and that in the face of counter-productive fiscal policy, manpower programs and objectives as originally conceived do not have the capability to resurrect a sick economy.