Accueil » 36-1 ( 1981) » Problem Solving in Labor Negotiations: Retest of a Model

Problem Solving in Labor Negotiations: Retest of a Model

Richard B. Peterson, Lane Tracy et Alan Cabelly

Abstract

Two tests of a model of problem-solving in labor negotiations are reported, using samples of private-sector negotiations and in the Pacific Northwest.

Résumé

La solution de problèmes en matière de négociations collectives

On cherche de plus en plus à découvrir des moyens de faire de la négociation collective un meilleur instrument en vue de la solution des problèmes qu'elle pose. C'est ainsi que l'on s'efforce de négocier certaines améliorations à la qualité de la vie en milieu de travail, d'établir des régimes de participation des employés aux bénéfices et la mise au point de méthodes destinées à accroître la productivité. Walton et McKersie (1965) ont soutenu qu'une négociation fondée sur l'esprit de compréhension exige le recours à certains mécanismes spéciaux comme, par exemple, de ne pas s'agripper à une position mais d'échanger des vues et des impressions au sujet d'un problème. La recherche indique que la confiance mutuelle et le respect entre les négociateurs est une condition préalable importante, si l'on veut résoudre un problème avec succès.

Peterson et Tracy (1976a) avaient conçu et vérifié antérieurement un modèle de solution des problèmes en matière de négociation collective. Cette première vérification se fondait sur un échantillon de 65 chefs négociateurs choisis dans toutes les régions des États-Unis qui négociaient des conventions collectives pour des groupes moyens ou considérables, la plupart de plus de 500 salariés. La présente étude vérifie le modèle de nouveau à partir de données fournies par 47 chefs négociateurs qui participaient à la négociation de conventions collectives dans des unités plus petites, la plupart de moins de 500 salariés dans la région du nord-ouest Pacifique.

On a comparé les résultats des deux enquêtes. Les conditions ou les comportements des parties à la négociation qu'on a relevés et qui se recoupent dans l'une et l'autre études, concernant les succès obtenus dans la solution des problèmes, reposent sur la confiance mutuelle et le respect entre les négociateurs, l'exploration des questions qui se soulèvent entre les parties d'une façon informelle et diplomatique, la discussion des causes des problèmes et de l'opinion qu'on s'en fait avant de prendre une décision ferme, une certaine prévision au sujet des enjeux futurs des négociations de même que des relations actives et suivies entre les parties. En dernier lieu, l'étude porte sur les résultats des deux enquêtes.