Accueil » 44-1 ( 1989) » El sindicato en el ano 2000 temas, y desafios.

El sindicato en el ano 2000 temas, y desafios.

Gonzalo Falabella

Resumen

En este articulo, el autor trata del paso de las sociedades industriales a post-industriales, particularmente en America Latina, y como se puede transformar el sindicalismo para sobrevivir en este contexto.

Résumé

Contrary to some authors who believe that the trade union movement will be declining, we believe that modernization will have opposite implications. Yet, trade unions will face six major challenges. Employment. In a few instances, job protection strategies have been privileged rather than wage and salary protection. However, in Chile this situation has occurred only in high productivity sectors. In other sectors, unions will have to try and stabilize employment and increase working hours in order to achieve better wage levels.

New Technologies. Having been introduced in order to increase profitability, their impact will have to be controlled by trade unions.

Wages, Salaries and Management of the Economy. Unions strategies aimed only at wages and benefits lead to a dead end. Solutions must corne from a trade union policy which should take into account a country's economie problems and increased co-responsibility for the firm's success.

Post-Industrial Perspective. As a consequence of changing social transformations, trade union policies must also change, more specially with regard to the certification of employees from the service and cultural sectors.

Union Organization. There is a need to redefine union organization from a perspective that takes into account levels and modes which are specific to the respective situations and challenges of each country.

Political and Economie Settings. These two variables are important and will affect the future fate of the labour movement. On the political side, the following aspects should be considered: class structure and marginality, democracy and violence, political regime and state decentralization. On the economic side, attention should be given to monetary policy and productivity, to the possibility of advocating human rights policies, and to the enhancing of a realistic union policy which should take into account the financial subordination and the products' characteristics of the country.

It is believed that the labour movement will be strengthened as a result of the shift in industrial production towards Latin America. Trade unions will be well advised to face these challenges with a combination of demands and alternatives which should be compatible with a new class policy based on the interests of both the consumer and the worker.

Abstract

Face à l'argumentation de certains auteurs qui affirment que le mouvement syndical a tendance à décliner, nous croyons que la modernisation aura des implications inverses. En ce sens, le syndicalisme devra affronter six défis:

Emploi: Dans quelques cas, la protection de l'emploi a été privilégiée comme thématique de lutte au lieu du salaire. Cependant, au Chili, ce thème ne se retrouvera que dans les secteurs de haute productivité. Dans les secteurs de moindre productivité, on devra rechercher la stabilité d'emploi, une augmentation des heures de travail, ce qui favorisera un meilleur salaire, et éviter la négociation collective pendant les crises.

Les nouvelles technologies: Introduites pour augmenter la rentabilité, elles ont un impact qui devra être contrôle par les syndicats.

Salaires et gestion économique: Une lutte syndicale axée sur les salaires et les bénéfices nous amène à un cul-de-sac. La solution serait alors une politique syndicale qui tiendrait compte des problèmes économiques du pays et une coresponsabilité accrue pour la réussite de l'entreprise.

La dimension postindustrielle: Face à la transformation sociale, la politique syndicale devra changer, particulièrement au niveau de l'accréditation des travailleurs œuvrant dans le secteur des services et de la culture au sens large.

Organisation syndicale: Il existe un besoin de redéfinir l'organisation syndicale, à partir d'une nouvelle combinaison de niveaux et de formes qui tienne compte des défis et des particularités de chaque pays.

Cadre politique et économique: Ces deux variables sont importantes car elles constituent le contexte du mouvement syndical dans le futur. Du cote politique, on devra considérer la structure des classes et la marginalité, la démocratie et la violence, le régime politique et la décentralisation étatique. Du cote économique, on observera le monétarisme et la productivité, la possibilité de mettre en marche une politique cherchant à restituer les droits des citoyens et, finalement, la mise en pratique d'une politique syndicale réaliste tenant compte de la dépendance financière du pays et du type de production qui s'y fait.

En conclusion, le mouvement syndical se renforcera suite à la tendance au déplacement des processus industriels vers l'Amérique Latine. Dans ce contexte, le syndicalisme devra affronter ces défis, à l'aide d'une combinaison de revendications et d'alternatives qui intègrent la modernité et la compatibilité avec une nouvelle politique de classe, considérant les intérêts des travailleurs et des consommateurs.