Accueil » 47-1 ( 1992) » Personality, Social Support and Workers' Stress

Personality, Social Support and Workers' Stress

Shimon L. Dolan, Marie R. van Ameringen et André Arsenault

Abstract

The study examines social support as a correlate of perceived job demands and psychological strain and as a moderator of the relationship between stimulus and response, according to personality traits. 807 hospital employees were administered an occupational stress questionnaire. Data was obtained regarding two sources of job demands (intrinsic and extrinsic), three psychological symptoms (anxiety, depression and irritation), four categories of personality and three areas of social support. Using hierarchical regression procedures (Arnold 1982) the results suggest that the effects of social support vary significantly depending upon the source of job demands, the workers' personality and the psychological symptom manifested.

Résumé

Malgré l'intérêt marqué pour le phénomène du support social et de ses

relations avec le stress au travail, l'étude de ce concept demeure extrêmement complexe. En effet, les recherches publiées font appel à différents types de définitions et la controverse demeure en ce qui a trait aux effets différenciés du support social, notamment les effets directs ou modérateurs.

Cette étude examine d'abord les liens directs entre le support social, la perception des sources de stress au travail et la détresse psychologique. En deuxième lieu, elle teste l'effet modérateur du support social sur les relations stimuli-réponses en fonction de la personnalité.

Huit cent sept (807) personnes travaillant dans le milieu hospitalier québécois ont répondu à un questionnaire sur le stress au travail. Les données recueillies sont basées sur un modèle conceptuel multidisciplinaire et multidimensionnel développé par les auteurs depuis 12 ans. Dans cette étude, un modèle réduit a été examiné. Les facteurs suivants ont été étudiés: deux sources de stress, intrinsèque et extrinsèque; trois manifestations de détresse psychologique du stress telles que l'anxiété, la dépression et l'irritation; quatre catégories de la personnalité qui représentent une combinaison orthogonale du Locus de contrôle de Rotter avec le «Striver-Achiever» de Sales; et enfin, trois dimensions du support social en provenance du supérieur immédiat, des collègues et de la famille. Les effets directs sont présentés sous la forme de corrélations entre chacun des facteurs pour chacun des quatre groupes de personnalité. Les effets modérateurs ont été étudiés en utilisant la méthode de régression hiérarchique suggérée par Arnold (1982).

Les effets directs les plus significatifs représentent d'abord un lien négatif entre les trois dimensions du support social et les sources de stress extrinsèque, tous individus confondus. Quelques relations spécifiques ont été dévoilées selon certains types de personnalité. De même, il existe une relation négative significative entre le support social et les trois formes de détresse psychologique et ceci pour l'ensemble des groupes de personnalité.

Plusieurs effets modérateurs du support social sont présentés. Les plus importants concernent les sources de stress extrinsèque. Par ailleurs, les effets varient considérablement en fonction de la forme spécifique de détresse psychologique, de la dimension du support social et également en fonction du type de personnalité. Nous pouvons surtout retenir que: 1) les relations sont plus importantes pour le stress extrinsèque; 2) un effet modérateur du support social sur le stress intrinsèque existe uniquement pour les «striver-achiever» - locus externes; 3) la relation entre le stress extrinsèque et la dépression et l'irritation semble être amplifiée pour les «non-striver-achiever» - locus interne.

En conclusion, cette étude nous fournit d'autres éléments pour aider à développer une approche nouvelle visant la compréhension des relations entre le support social, les sources de stress au travail et la détresse psychologique.